En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

L'examen

À votre arrivée :
• Il est impératif de signaler certains matériels que vous pouvez avoir dans le corps avant d’entrer dans la salle.
• Certains d'entre eux peuvent se dérégler (pacemaker, pompe à médicament) ou être dangereux pour vous quand ils sont soumis aux champs magnétiques de l'appareil.
Le plus important est de signaler que vous n’avez ni pile cardiaque (pacemaker), ni valve cardiaque, ni élément contenant du fer près des yeux ou dans la tête (opération dans cette région, prothèse auditive, implants cochléaires (dans l’oreille)).

 

CELA PEUT ETRE UNE CONTRE-INDICATION ABSOLUE A PASSER L'IRM : demandez à notre secrétariat ou à votre médecin.

Porteurs de pace-makers (stimulateurs cardiaques), nous ne pourrons pas vous faire passer d'IRM pour des raisons de sécurité.

Porteurs de valve cardiaque, de neurostimulateur, de pompe à insuline, munissez-vous de votre compte-rendu opératoire ou de la référence précise du matériel et indiquez-la lors de la prise du rendez-vous. Cela pourra nous conduire à vous proposer un autre examen, si l'IRM nous parait dangereuse pour votre santé.


Vous devrez enlever certains vêtements et ne garderez aucun bouton, agrafe, barrette de cheveux ou fermeture éclair métallique, piercing.  
Vous laisserez au vestiaire vos bijoux, montre, clefs, porte-monnaie, cartes à bande magnétique (carte de crédit, de transport…) et votre téléphone portable.
Nous pourrons vous fournir des bouchons d’oreille pour atténuer le bruit de la machine (bruit répétitif type marteau-piqueur).
Si vous le souhaitez, nous pouvons vous mettre un casque musical avec un CD de votre choix.
 
L’examen
Vous entrerez dans une salle qui sera fermée pendant l’examen. Vous serez allongé généralement sur le dos sur un lit qui se déplace dans une sorte de tunnel, et seul dans la salle d’examen ; nous communiquerons avec vous grâce à un micro.
Dans tous les cas, l’équipe se trouve tout près de vous, derrière une vitre, à votre écoute et vous pourrez utiliser une sonnette que l’on placera dans votre main.
Vous resterez en moyenne 15 à 30 minutes dans la salle d’examen.
Votre coopération est importante : vous devez essayer de rester parfaitement calme et immobile ; dans certains cas, nous vous dirons, à l’aide du micro, quand arrêter de respirer pour quelques secondes. Le bruit répétitif que vous entendrez à ce moment-là est normal.
Certains examens nécessitent, selon les cas, une injection intraveineuse de produit de contraste, le plus souvent au pli du coude.
 
Que ressentirez-vous ?
L’examen n’est pas douloureux, mais il est souvent un peu long et le bruit peut être désagréable.
L’immobilité peut être difficile à conserver.
Un sentiment de malaise par crainte d’être enfermé (claustrophobie) est un problème courant que nous connaissons bien. Si, par exemple, vous êtes mal à l’aise dans un ascenseur, parlez-en tout de suite au personnel d’accueil, afin que l’on vous prenne en charge de façon particulière.
 

L'injection de produit de contraste pour certains examens

Certains examens nécessitent, selon les cas, une injection intraveineuse à base de Gadolinium, le plus souvent au pli du coude. Le type de produit et sa modalité d’administration seront adaptés à votre cas par le médecin radiologue. Le choix dépendra notamment des informations données sur votre état de santé avant l’examen.
Vous pourrez temporairement ressentir une sensation de chaleur au point d’injection, dans le bras ou dans le corps, ainsi qu’un goût particulier dans la bouche.
 

Y a-t-il des risques liés à l’injection ?

L’injection est un acte très courant, habituellement très bien toléré.
Cependant, comme avec les autres médicaments, des réactions peuvent survenir.
 

Le risque au point d’injection

Si vous ressentez une douleur lors de l’injection, il faut la signaler immédiatement.
La piqûre peut provoquer la formation d’un petit hématome sans gravité, qui se résorbera spontanément en quelques jours.
Lors de l’injection, sous l’effet de la pression, il peut se produire une fuite du produit sous la peau, au niveau de la veine. Cette complication est rare (un cas sur plusieurs centaines d’injections, généralement sans suite grave) et pourrait nécessiter exceptionnellement un traitement local.


Le risque général

L’injection de produit iodé peut entraîner des réactions d’intolérance.
Elles sont généralement transitoires et sans gravité. Elles peuvent toutefois être plus sévères, se traduire par des troubles cardio-respiratoires et nécessiter un traitement.
D’éventuelles manifestations allergiques sont possibles (urticaire).
Les complications réellement graves sont rarissimes ; pour votre information, le risque de décès est de moins d’un cas sur 100 000, soit 14 fois moins que le risque d’être tué dans l’année lors d’un accident de la route.
Des accidents rénaux, également liés au produit iodé, sont également possibles, notamment chez certains sujets atteints de maladies fragilisant le rein (insuffisance rénale chronique, diabète avec insuffisance rénale, etc.).
 

Y-a-t-il des facteurs de risque ?

Ces réactions sont imprévisibles mais plus fréquentes chez les patients ayant déjà mal toléré une injection d’un produit iodé ou ayant des antécédents allergiques.
Si vous avez un terrain allergique ou asthmatique, il est important de le signaler à la prise du rendez-vous et de le redire au manipulateur qui vous fera l’examen.
Après votre retour à domicile dans l’immense majorité des cas, vous ne ressentirez rien de particulier.
N’hésitez pas, cependant, à signaler à l’équipe tout évènement qui vous paraîtrait anormal à quelque moment que ce soit.
Si vous avez reçu une injection, pour accélérer l’élimination du produit, buvez de l’eau abondamment (sauf régime particulier, dans les cas d’insuffisance cardiaque ou rénale).
 

Allaitement et injection

Les données de la littérature ne rapportent pas de toxicité directe de l'ingestion orale par le nouveau-né ou le nourrisson de produits de contraste iodés ou IRM.
Malgré le faible passage de produit de contraste chez le nouveau-né allaité, il est recommandé de suspendre l'allaitement pendant 24 heures après l'administration d'un produit de contraste iodé ou gadoliné.
 
Il est normal que vous vous posiez des questions sur l’examen que vous êtes amené à passer. Nous espérons y avoir répondu.
 

Le résultat

Quand pourrez-vous avoir le résultat ?

Si vous le souhaitez, vous pourrez lors d’un entretien avec le radiologue obtenir quelques informations et un premier commentaire succint sur le résultat de votre examen.
Les nombreuses images (parfois plus de 500) fournies par la machine nécessitant une analyse minutieuse et parfois comparative, le délai d’obtention de vos résultats peut être supérieur à une heure, voire différé de quelques jours dans les cas particuliers.
Le compte rendu détaillé écrit vous sera remis, si vous souhaitez l’attendre, ou envoyé. Il est également disponible et téléchargeable sur le site.

PRENDRE RENDEZ-VOUS / ACCES AUX RESULTATS

Pour un renseignement ou un rendez-vous avec un médecin du groupe

AB MARCADET-DAUTANCOURT
(Docteurs HERCOT, SCHUPAK, ELFASSY, PERSIN)

01 42 62 37 37 Cabinet Marcadet - Paris 18ème

01 44 692 692 Centre Ganneron - Paris 17ème.


____________________________________________

Pour un renseignement ou un rendez-vous avec un médecin du groupe RIPN
(Docteurs AUBAC, BENABADJI, CHALOUM, CHERQUI, COHEN, ITTAH, KOCHEIDA, LO, SEKRI, SMADJA)

01 42 58 28 28 Réseau d'Imagerie Paris-Nord - Paris 18ème

____________________________________________

Plusieurs groupes de radiologues travaillant dans notre centre, les rendez-vous se prennent au cabinet de votre radiologue, par téléphone ou sur place, et non directement dans le Centre d'IRM et de scanners.
Vous pourrez trouver des informations complémentaires sur le site de votre radiologue (voir ci-dessus).
Nos secrétaires pourront également vous orienter.

____________________________________________


La gestion de votre dossier pour les questions concernant les honoraires et les remboursements est effectuée par le cabinet de votre radiologue et non par le Centre d'IRM et de Scanner.

 

LES RESULTATS


Pour récupérer votre compte-rendu et/ou visualiser votre examen, vous pouvez vous connecter sur notre site sécurisé
avec le numéro de dossier que vous remettra notre secrétariat (il figure sur le compte-rendu et sur l'étiquette de la pochette de votre examen).
 

VOUS ETES MEDECIN

Vous pouvez vous connecter par l'accès patient (numéro de dossier remis au patient et figurant sur l'étiquette de l'examen ainsi que sur le compte-rendu)

Pour vous inscrire à l’espace professionnel, vous pouvez adresser un e-mail à Josefa HAGUENAUER : josefa.irm18@gmail.com ou sur le formulaire de contact de la page accueil en précisant :

si vous avez une adresse e-mail "apicrypt" et souhaitez recevoir tous les comptes rendus de vos patients par cette voie,

si vous souhaitez recevoir par e-mail un lien de connexion à notre site lorsqu’un de vos patient a passé un examen,

si vous souhaitez un accès permanent à vos patients sur nos sites.

Vous pourrez alors vous connecter par l'intermédiaire du lien ci-dessous

 https://www.scannerirm18.com/login.php

(puis choix "médecin")